Ecurie Julien Anquetin de la formation à l'international

CSI au Boulerie Jump : la saison bien engagée

De retour au Pôle Européen du cheval pour concourir dans les labels YH, 1* et 2* du CSI organisé depuis vendredi six des chevaux de l’écurie étaient engagés sur les terrains sarthois et les impressions sont une nouvelle fois bonnes !

Commençons par les deux chevaux de sept ans. La semaine précédente, ils avaient repris lors du national de Deauville. Le concours semble leur avoir servi. Brilliante 16 repart avec deux classements. Une sixième place dans l’épreuve Le Maine Libre jugée au barème A (1m30) samedi ainsi qu’une distinction dans le Grand Prix Finale Top 7. “Ce grand prix était délicat, il fallait être vigilant sur le chronomètre tout en soignant un enchaînement technique…” Comme la jument, Encantado C’SG a écopé de quatre points sur cette épreuve mais le chronomètre le prive du classement. Le fils de Verdi était néanmoins sans faute le premier jour.

Dans le 1*, étaient engagés Sacripan de Lyons et Gigant’B. Les deux alezans se sont bien comportés mais la mention spéciale revient à Gigant’B le produit de Chatman ! Avec une victoire vendredi sur l’épreuve majeur du label, une malheureuse barre renversée sur le dernier obstacle du parcours le samedi, le cheval a confirmé sa forme lors du Grand Prix des Pays de la Loire avec un double sans-faute rapide ; il est deuxième. “Il était vraiment top ! On manque de chance le deuxième jour mais je suis très content.”

Enfin dans le label 2*, nous retrouvions Bialotti et Pompon Rouge engagés dans les différentes épreuves entre 1m35 et 1m45. La fille de Lord Z a bien sauté les deux premiers jours. Elle était un peu sur la retenue dimanche certainement dû à la petite atteinte qu’elle s’est faite au glome samedi. Les deux premiers parcours à 1m45 de Pompon Rouge lui auront servi à préparer le Grand Prix. Samedi, le cheval tutoie le dernier obstacle de l’épreuve lui coûtant les pénalités d’une barre. Parti en numéro un dans le Grand Prix 2*, Julien n’avait pas les repères spatio-temporels nécessaires pour remplir la mission de la qualification au barrage. Sans faute sur la piste, le couple écope d’un point de temps dépassé les reléguant à la neuvième place de l’épreuve. “Je suis un peu déçu du résultat car nous nous serions bien défendu sur le barrage. Le cheval est en forme.”