Ecurie Julien Anquetin de la formation à l'international

Les 72h du Mans : retour sur l’international du cavalier

JA Le Mans Quanan

La pluie n’a pas empêché Julien de se classer à plusieurs reprises à l’international du Mans (labels 2*/1*/YH).

Quanan Rouge a fait parler de lui. Il entame le week-end avec une quatrième place sur un parcours coté à 1m40 puis poursuit en remportant l’épreuve aux couleurs d’Alliance Équine le lendemain. Malheureusement, une défaillance du matériel conduit à l’élimination du couple dans le Grand Prix le dernier jour. “Quanan a été exemplaire sur ce concours, il a très bien sauté tout le week-end.”

La jument alezane, Une Etoile de Nath, poursuit son évolution sur des épreuves cotées à 1m35/1m45. Si elle fait encore quelques petites fautes, la jument progresse et se montre rapide. “Le premier jour, elle signe le meilleur temps de l’épreuve. Cette jument évolue bien, j’ai le sentiment qu’elle a passé un cap.”

De retour sur les terrains de concours après quelques semaines de pause, Tilk de Canteloup a montré qu’il était de nouveau en pleine forme. Si sa fraîcheur le prive du sans-faute le vendredi, cela ne demeure pas moins une bonne reprise et il se classe sixième dès le lendemain via un parcours parfait. “Ce fut une remise en route positive pour Tilk. Le dernier jour il a même plutôt bien sauté.”

Encantado C’SG a poursuivit son évolution dans les épreuves Young Horses cotées à 1m30/1m40. “J’ai choisi de laisser faire un peu Encantado pour lui permettre d’apprendre par lui-même sur des parcours de formation.” S’il fait quelques fautes riches en enseignement, cela porte ses fruits puisque le cheval décroche la deuxième place le samedi.

Julien Anquetin Le Mans BialottiLa jument KWPN, Bialotti, était quant à elle au départ de tours labellisés 2*. Des réglages sont encore à peaufiner mais la jument décroche tout de même la douzième place de l’épreuve à barrage du samedi et se classe quatrième le dernier jour sur un parcours coté à 1m35.

La fille de Kannan, Australia du Réel, continue d’engranger de l’expérience sur des épreuves au label international. Les parcours parfaits n’étaient pas au rendez-vous ce week-end mais cela devrait revenir sous peu. “Australia est très à l’écoute. Cela va lui permettre de vite progresser.”

Nous verrons Julien sur le terrain international dès le week-end prochain pour le CSI1*/2* de Deauville.

 © Séverine Moronval